Mais où sont les profs ?

Mais Où sont les profs ?

Dans un communiqué du 23 janvier 2016 (cliquer ici pour télécharger) les associations PEEP des 3 départements de l'académie de Créteil font  le même constat de la dégradation des moyens de remplacement dans le secondaire pour leurs 3 département respectifs. Elles demandent ensemble un plan d'urgence pour permettre enfin à notre académie de fonctionner correctement.

 

Mais où sont les profs ?

Alors que le ministère annonce des milliers de créations d'emploi d'enseignants, la situation ne nous a jamais paru aussi critique dans notre académie pour l'enseignement secondaire.

Nous ne notons pas aujourd'hui d'amélioration significative dans les remplacements.  La règle non écrite, mais réelle, appliquant qu'en dessous de 15 jours, un enseignant n'est pas remplacé est toujours en vigueur, ce qui pose des problèmes insolubles dans le cas d'absences renouvelées. Les délais restent incompréhensibles pour remplacer les enseignants absents, notamment dans les cas de congé maternité dont l'absence est prévisible. Pour ce dernier cas,  la PEEP demande une période de tuilage entre l'enseignante et son remplaçant afin d’assurer un suivi  des classes qui sera déjà en place en cas de départ anticipé.

La PEEP est également inquiète des conditions de recrutement du personnel vacataire.  Les exemples de personnes embauchées du jour au lendemain sans aucune formation à la gestion de classe et à la connaissance des programmes se multiplient. Ces personnes arrivent en classe sans support et se retrouvent très vite en difficulté. L'apparence d'avoir résolu le problème des absences est sauve, alors que, sur le terrain, rien n'est résolu.  Déplacer un vacataire  qui ne convient pas au terme d’une inspection n’aboutit qu’à transmettre le problème à un autre établissement.

La PEEP travaille localement avec les principaux et proviseurs ; elle est donc bien consciente des difficultés des chefs d'établissement pour obtenir des remplaçants. Nous imaginons également que le rectorat est dans l'obligation de faire avec les moyens qui lui sont donnés. La PEEP remercie les enseignants qui se mobilisent dans les établissements pour venir à la rescousse de classes, notamment celles préparant un examen,  touchées par des absences sans remplaçant.

Aussi, c'est au Ministère de l'Education Nationale que la PEEP demande de prendre ses responsabilités en mettant enfin en œuvre les moyens suffisants pour le bon fonctionnement de notre académie. Nous n'attendons pas une réponse en statistiques auxquelles nous ne croyons plus mais une réponse concrète aux problèmes rencontrés dans nos établissements avec  un remplacement rapide par des personnes qualifiées pour enseigner.

 

       PEEP Seine et Marne            PEEP Seine Saint Denis              PEEP Val de Marne 
             Anne Binetruy                        Sandra Zarlowski                        Myriam Menez