La PEEP obtient l'annulation de la suppression de matinée du 13 octobre

La PEEP obtient l'annulation de la suppression de matinée du 13 octobre

Les fédérations de parent d'élève ont obtenu l'annulation de la suppression de la matinée de cours du 13 octobre dans le 94 et 77. Cependant, il reste encore à finaliser ce dossier en obtenant maintenant l'assurance qu'aucune autre demi-journée ne puise à nouveau être prévue sur le temps scolaire. La PEEP Val de Marne attends également de Madame la Ministre de l'Education Nationale qu'elle en tire les enseignements et qu'elle s'engage à mener la concertation en dehors du temps scolaire pour tous les établissements de France.

La PEEP maintiendra donc la pression jusqu'à obtention complète de ce résultat.


8 octobre 2014 : « Suite au recours en réferé déposé par la PEEP 94 sur la tenue de cette demi­-journée durant le temps scolaire, et compte tenu des delais très faibles d’organisation à prévoir pour les collèges, les conseils généraux et les familles, au regard du jugement susceptible d’être rendu le jeudi 9 octobre après midi, madame la rectrice vous propose des à présent de prévoir une organisation différente de ce temps spécifique de réflexion collective qui ne se tiendra pas, dans le département du Val-de-Marne, le lundi 13 octobre au matin. Par conséquent, ce jour-là, les élèves auront cours normalement, suivant l’emploi du temps habituel » Tels sont les termes du courrier envoyé ce mercredi 8 octobre aux 47 maires de notre département.

La PEEP est évidemment satisfaite de ce résultat obtenu avant l'audience devant le tribunal administratif prévue demain qui démontre le sérieux de notre demande.

Cependant, il reste encore à finaliser ce dossier en obtenant maintenant l'assurance qu'aucune autre demi-journée ne puise à nouveau être prévue sur le temps scolaire. La PEEP Val de Marne attends également de Madame la Ministre de l'Education Nationale qu'elle en tire les enseignements et qu'elle s'engage à mener la concertation en dehors du temps scolaire pour tous les établissements de France.

La PEEP maintiendra donc la pression jusqu'à obtention complète de ce résultat.

Télécharger le courrier de la DASEN


5 octobre 2014 : Depuis la rentrée, la PEEP Val de Marne s’indigne du choix rectoral de banaliser une demi-journée de temps scolaire, le 13 octobre, pour une consultation des enseignants. Après avoir tenté tous les recours hiérarchiques  et en l'absence de réponse de la Ministre de l’Education Nationale à la Lettre ouverte du 30 septembre, la PEEP Val de Marne n'a d'autre choix que de demander l'annulation de la décision de la rectrice de l’académie de Créteil devant le tribunal admninistratif. Continuez à soutenir l'action de la PEEP Val de Marne en signant la pétition en ligne.


Une matinée de cours en moins Lundi 13 octobre, le ministère de l’Education nationale a en effet souhaité que l’ensemble des enseignants soient consultés sur les programmes de l’école maternelle et sur le socle commun de connaissances, de compétences et de culture. Actuellement, le ministère considère que cette journée banalisée (qui si l'on en croit le communiqué sera amenée à se répéter dans l'année) ne bénéficie pas du Service Minimum d'Accueil*.

La matinée du 13 octobre à Nogent

Consultez la position de la mairie aux Nogentais:

dont voiçi un extrait

"Néanmoins, conscients des difficultés que vont rencontrer certaines familles n’ayant aucune autre solution de garde, la ville proposera un accueil payant, aux horaires habituels, au tarif forfaitaire de 7,50 €, sur réservation obligatoire avant le 2 octobre minuit, à l’adresse mail suivante : inscription.mercredi@ville-nogentsurmarne.fr.
Toute inscription au-delà de cette date ne pourra être acceptée pour des questions d’organisation.
Concernant la restauration scolaire, elle ne sera accessible qu’aux seuls enfants présents en matinée et sera facturée sur la base du quotient familial. Une inscription exceptionnelle est aussi nécessaire à la même adresse mail : inscription.mercredi@ville-nogentsurmarne.fr."

 

Ce service est payant puisque la journée ne bénéficie pas du Service d'Accueil Minimum.

 

La PEEP Val de Marne a  demandé l’application du Service Minimum d’Accueil* dans toutes les écoles et a adressé une lettre ouverte en ce sens à la ministre de l'éducation nationale.

Lettre ouverte à MMe la Ministre de l'Education Nationale

(*) Loi 790 du 20 aout 2008 : « Tout enfant scolarisé dans une école maternelle ou élémentaire publique ou privée sous contrat est accueilli pendant le temps scolaire pour y suivre les enseignements prévus par les programmes. Il bénéficie gratuitement d'un service d'accueil lorsque ces enseignements ne peuvent lui être délivrés en raison de l'absence imprévisible de son professeur et de l'impossibilité de le remplacer … »

L'Education Nationale a choisi de laisser nos enfants dans la rue la matinée du lundi 13 octobre en supprimant les cours sans aucune concertation et sans se soucier des familles. La PEEP exige de l'Education Nationale qu'elle respecte la loi sur le droit d'accueil des élèves en maternelle et en élémentaire.

 Aujourd'hui aucun cadre juridique satisfaisant ne permet aux communes qui le souhaiteraient d'organiser cet accueil. La PEEP exige donc simplement que l'Education Nationale accepte le placement de cette demi-journée dans le cadre du SMA (Service Minimum d'Accueil). Cette solution sécuriserait l'accueil de nos enfants et permettrait le dédommagement des communes.

Nous vous remercions de soutenir notre action en signant et en diffusant la pétition en ligne

https://www.change.org/p/ministre-de-l-éducation-nationale-la-peep-94-demande-l-application-du-service-minimum-d-accueil-pour-la-demi-journée-sans-école

 

​​http://ad94.peep.asso.fr/actualites/les-communiques-peep-94/matinee-sans-ecole-le-lundi-13-octobre-la-peep-demande-l-application-du-service-minimum-d-accueil/