Effets de bords de la réforme scolaire

La PEEP déplore les conséquences de la réforme scolaire depuis son application qui impactent la qualité d'accueil des écoles maternelles et élémentaires.

 

Inventaire  des effets de la réforme depuis son application :

 

  • Une fatigue notable des enfants en maternelle suite au sondage anonyme que nous avons réalisé en octobre 2014 , confirmée par d'autres enquêtes.

 

  • Augmentation de l'ensemble des tarifs des prestations prériscolaires de 25 % voir plus pour certaines prestations

 

 

  • Réduction du nombre des agents de services à effet immédiat sans aucune concertation: un agent de service pour deux écoles à se partager. Les  agents de services participent pourtant activement au confort quotidien et sont indispensables dans les établissements. La PEEP soutient donc naturellement la motion contre la restriction du personnel d'une des écoles de Nogent sur Marne et encourage tous les établissements à être solidaires de cette action pour le bien être de nos élèves.
  • Augmentation annoncée des impôts locaux des Nogentais de 3 %
  • Délégation des études surveillées  à l'association APOES

L’APOES : L’Association de Promotion et d’Organisation des Etudes Scolaires a pour objet la promotion et l’organisation des études scolaires pour les enfants en dehors et en prolongation du temps scolaire (elle n’a ni mission de fixer le contenu, ni la responsabilité du déroulement des études scolaires : elle n’est qu’un intermédiaire entre les parents des élèves et les personnes réalisant pour leur propre compte des études scolaires).

 

  • Réduction du nombre d'heures consacrées à la musique (intervenants musiques) dans toutes les écoles: La mairie estime que 10 heures par classe sur une année suffisent à un apprentissage raisonnable des activités musicales, artistiques et sportives. La PEEP estime que 10 heures ne suffisent pas  et suggère d'augmenter ce quota à 15-20 heures pour mener à bien des projets (ex: chorales etc..).

Les parents d'élèves de la PEEP s'interrogent sur les priorités de nos élus pour maintenir la qualité et la bonne réputation de nos écoles sur Nogent sur Marne et refusent que nos enfants soient la variable d'ajustement d'une situation budgétaire difficile.

Au vu des premiers retours d'expérience, elle réaffirme sa désapprobation de fond sur cette réforme. Elle se désole que sur notre commune (comme ailleurs très probablement) cette façon de procéder ait inévitablement conduit à la détérioration du climat entre les différents acteurs (Académie, Mairie, Ecole, Famille) alors qu'antérieurement à la réforme, les nombreuses solutions offertes aux familles par la Mairie en matière de périscolaire apportaient satisfaction au plus grand nombre."